Innovation sociale

 

L’innovation peut être simplement décrite comme un ensemble de nouvelles idées qui fonctionnent. L’innovation sociale, quant à elle, se réfère aux idées pouvant être mises en place pour répondre aux besoins sociaux. Plus précisément, il s’agit d’élaborer de nouvelles réponses à des besoins sociaux inédits ou non satisfaits en prenant en compte les conditions actuelles du marché et les politiques sociales.

Pour se faire, la participation et la coopération entre les agents acteurs du changement, qui sont le plus souvent également utilisateurs de ces services, sont incluses et encouragées. Ces innovations concernent aussi bien les produits, les services, que les systèmes organisationnels, les moyens de distribution et s’appliquent à de nombreux domaines comme le vieillissement de la population, le logement, la santé, la lutte contre la pauvreté, l’exclusion et la discrimination. 

Du fait des défis majeurs auxquels la société fait face, l’innovation sociale s’est diffusée dans le monde entier comme un moyen de combattre des situations non acceptables pour les populations et d’apporter des solutions pour résoudre des problèmes sociaux. Le fait d’aider au développement de l’innovation sociale pour permettre de répondre aux besoins sociaux grandissants est important. Le marché et les gouvernements ne peuvent en effet proposer des solutions à tous les problèmes. De plus, ces besoins sociaux n’ont pas été pris en considération par les entrepreneurs classiques, car ces derniers ont pensé que les consommateurs ne disposaient pas de revenus suffisants pour acquérir les produits et services déjà existants.  

Les entrepreneurs sociaux ont une approche innovante qui leur permet de proposer une valeur ajoutée à leur marché représentant souvent un nombre vaste de personnes, et ce, la plupart du temps, à bas coût. L’entrepreneuriat social peut être un des leviers au développement de la création d’entreprises, à l’emploi, à la cohésion sociale tout en répondant à de nouveaux besoins sociaux. Il peut également être un levier pour changer l’échelle des politiques socio-économiques. Dans le contexte actuel, les politiques publiques ont un rôle clé à jouer dans l’élaboration d’un cadre budgétaire, législatif et fiscal pour permettre l’éclosion d’un écosystème favorable à l’émergence des innovations sociales.

L’ADN du groupe Up est profondément lié à l’action sociale. Depuis ses débuts, le groupe  a promu et encouragé des changements importants pour faire progresser la société vers plus d’équité. Cela a commencé en 1973, lors de la création d’un comité d’entreprise. Ce fut une véritable avancée sociale, car à l’époque le bien-être des salariés n’était pas une priorité. Les relations entre la direction et les salariés différaient de beaucoup avec celles qui sont établies de nos jours. 

Le groupe Up a également participé au lancement de CoopMed, un fond d’investissement qui se concentre sur le développement social et économique des pays du Sud et de l’Est

des pourtours de la mer Méditerranée. CoopMed souhaite développer la création d’emplois avec l’aide d’associations et d’organisations locales qui financent l’économie sociale et solidaire. Les opérations menées par CoopMed vont bénéficier aux travailleurs des coopératives et aux micro-entrepreneurs locaux. Ainsi, l’attachement du groupe Up à l’innovation sociale est bien perceptible dans les actions qu’il mène régulièrement.